Comment se nourrir pendant l’allaitement ?

L’allaitement suppose un effort métabolique pour la production du lait. Cependant, au contraire de ce que l’on pourrait penser, la femme qui allaite ne doit pas manger en excès, mais plutôt adapter son régime aux nouveaux besoins. De cette manière, la nouvelle mère évite le surpoids, quelque chose d’habituel en raison de mauvaises habitudes alimentaires.

Quoi qu’il en soit, il ne convient pas à la mère allaitante de commencer un régime hypocalorique dans cette nouvelle étape de sa vie avec moins de 1500 calories par jours. Ceci pour entraîner une malnutrition chez la mère.

Combien de calories une mère allaitante doit-elle consommer ?

L’apport quotidien recommandé pour les mères allaitantes est de 2700 calories tandis que pour les femmes non allaitantes, l’apport est de 2200 calories. Cependant, des études diverses ont montré que l’apport quotidien spontané pour les mères allaitantes saines et bien nourries se trouve entre 1800 et 2300 calories par jour.

Il faut rappeler en plus que pour la production de lait, l’organisme de la mère emploie les réserves de graisse accumulées pendant la grossesse. Ainsi, si la nouvelle mère suit un régime équilibré, son corps devrait retourner normalement à son poids habituel.

La mère allaitante doit augmenter le niveau des macronutriments tels que les protéines, les lipides et les hydrates de carbone, surtout parce que le lait maternel se compose de ces nutriments. Alors, il faut augmenter les protéines de 25 grammes et il serait bien d’inclure dans le régime alimentaire du poisson bleu comme le saumon, le thon ou les anchois. En effet, le poisson apportera des lipides DHA qui contribueront à développer la partie neurologique de l’enfant. La viande de volaille est une aussi une alternative comme protéine. D’autre part, les hydrates de carbone devraient couvrir un 55% du régime d’une femme allaitante.

Le calcium, un minéral indispensable pendant cette période

De même, les vitamines et les minéraux sont importants, surtout le calcium qui est crucial dans toute période de la vie de la femme. Quoi qu’il en soit, le lait maternel va se produire, mais si la mère ne consomme assez de calcium à travers son alimentation, son corps utilisera les réserves en calcium, c’est-à-dire, le calcium des os. À long terme, ceci peut augmenter le risque d’ostéoporose chez la mère. ´

Étant donné que la femme qui allaite produit environ un demi-litre de lait chaque jour, l’idéal serait d’augmenter la consommation de calcium en 700 milligrammes par jour, ce qui équivaut à six rations de produits laitiers.

D’ailleurs, il ne faut pas oublier le fer pour éviter les anémies, ni l’iode pour que le nouveau-né ait des niveaux optimaux d’hormones thyroïdiennes. Une bonne idée serait d’acheter du sel iodé.

Les vitamines sont indispensables, surtout celles appartenant au groupe A et B, présentes dans les fruits et les légumes. Il faut ainsi augmenter la consommation de légumes en un 30% ou 50%. En plus des vitamines, les légumes donnent à l’organisme de la femme, la quantité de fibre nécessaire. De même, au moins un des fruits que nous consommons pendant la journée doit être riche en vitamine C.

Quant aux liquides, il faut préciser que le lait maternel contient entre 85 et 90 % d’eau. Ainsi, il est nécessaire d’apporter à l’organisme une grande quantité de liquides sous forme d’eau ou à travers des jus et des tisanes. Il ne faut pas boire d’alcool. De même, il faut limiter certaines boissons excitantes telles que le café, le thé et les boissons gazeuses qui ont de la caféine.

Des aliments interdits pendant l’allaitement ?

Il y a des aliments que la mère allaitante peut prendre, mais qui changent la saveur du lait et l’enfant peut donc le refuser. Ces aliments sont le brocoli, le chou, le chou-fleur, les artichauts, l’ail et certaines épices.

Enfin, l’allaitement est une période de grande nécessité nutritionnelle dans la vie d’une femme. À travers de celui-ci, elle nourrit un autre être humain et cela implique que la mère ne doit pas négliger ce qu’elle mange.

Un régime approprié pour la mère allaitante doit posséder tous les nutriments, les vitamines et les minéraux dont elle et son bébé ont besoin. Elle ne doit pas oublier qu’une bonne alimentation variée et équilibrée garantira à son bébé un lait de bonne qualité.

Separator image Publié dans santé.