Bien choisir son soutien-gorge de running ?

Il faut bien l’avouer, le soutien-gorge n’est pas l’item le plus simple à trouver pour ses sessions de running. Pourtant, en assurant un maintien ferme de la poitrine, chaque femme va d’autant plus apprécier sa session de running.

Voici nos conseils pour être à l’aise en toute circonstance.

Tout dépend de la taille de sa poitrine

Cela n’est pas une surprise, mais encore beaucoup de joggeuses font l’erreur. Il faut absolument tenir compte de son tour de poitrine pour acheter un soutien-gorge qui corresponde à ses besoins. Pour réussir à déterminer votre tour de poitrine, il faut, pour rappel, passer un ruban du dos vers la pointe des seins. Vous connaitrez ainsi la taille et le bonnet de référence.

Il faut aussi souligner qu’il existe des tailles de soutien-gorge spécifiques pour le running. Ainsi, un 36 n’est autre qu’un 80 ou un 85, et, un 40 est un 90 B ou une 85 C (par exemple). Il est donc très important de connaitre parfaitement ses mesures, et, d’essayer ledit soutien-gorge de running.

Soutien-gorge classique ou bandeau ?

Concernant le modèle en lui-même, les couleurs sont affaire de goût. Concernant la praticité, vous devrez réaliser un choix entre le soutien-gorge classique ou un bandeau. Dans les 2 cas, les articles sont étudiés pour épouser les gestes de course, mais certaines d’entre vous se sentiront mieux avec un bandeau. En effet, certaines joggeuses n’apprécient pas les bretelles alors que d’autres les tolèrent.

Les 2 avantages des brassières sont qu’elles limitent la transpiration et tiennent moins chauds. D’autres préfèreront un soutien-gorge classique qui forme un Y dans le dos, ce qui est un gage de meilleure tenue. Toutefois, la ventilation est dans ce cas moins performante. En guise d’astuce, sachez que le soutien-gorge en Y est parfaitement adapté aux fortes poitrines, car le maintien est plus ferme, et, il n’y a aucun risque qu’il ne glisse.

Quid de la matière ?

Un autre point-clé concerne la matière de son soutien-gorge de running. Elle se doit d’être à la fois légère, couvrante et respirante, sans quoi vous vous sentirez engoncée. Pour optimiser la ventilation, optez pour des modèles dont les côtés sont ajourés.

En somme, sachez qu’un soutien-gorge de running sera idéal si la bande de tissu ne vous serra pas tout en épousant vos formes, et, si les armatures se situent bien sous les seins (et non sur le dessous des seins, ce qui est différent).

 

Separator image Publié dans Sport.