Le sauna : Fonctionnement, technologies et bienfaits

Le bien-être est devenu, au fil des années, l’un des foyers de dépenses les plus importants des ménages français.

Alors que la crise continue de couver et que la conjoncture est plutôt mauvaise (chômage, délocalisation, etc…), les Français ne souhaitent qu’une seule chose, à savoir pouvoir se délasser lorsqu’ils sont en week-end.

L’une des alternatives pour y parvenir n’est autre que le sauna, que ce soit au sein d’un Spa, ou mieux encore, chez soi, il existe différentes variantes, différents budgets et quelques subtilités, mais au final, la relaxation est totale.

Sauna et Hammam : les différences

Pour les novices, il est fréquent de confondre le sauna et le Hammam, pourtant bien des paramètres les différencient.

Concernant le hammam, il puise ses origines chez les Romains qu’il l’utilisait pour leur hygiène, ensuite, les pays musulmans l’ont adopté comme outil dans le cadre de leur religion (ablution lié à l’Islam notamment). Il est courant d’appeler un hammam, un « bain turc ».
La chaleur peut atteindre 50 degrés Celsius et la chaleur est dite humide (taux d’humidité proche de 100 %), ce qui est plus supportable. A noter que la transpiration ne s’évapore pas dans le cas du hammam. Les bienfaits sont divers, il permet de donner un nouvel éclat à la peau tout en purifiant l’organisme.

Concernant le sauna, la température est beaucoup plus élevée car elle peut atteindre 90 degrés Celsius, sachant qu’il s’agit d’une chaleur sèche qui est plus usante pour le corps. De facto, l’humidité n’est que de 30 %. Dans ce cas, la transpiration s’évapore. Le sauna est d’origine scandinave (Finlande).

A noter que le hammam comme le sauna n’aucune vertu amaigrissante.

Les bienfaits du sauna

Le sauna dispose de nombreux bienfaits dont certains ne se privent pas tout au long de l’année. Grâce à sa chaleur sèche, une séance de sauna permet d’éliminer les toxines comme les sels usés.

Le sauna est recommandé pour :

  • retrouver une certaine vitalité, notamment grâce au fait qu’il active la circulation sanguine.
  • Aussi, il est préconisé de réaliser des séances pour se déstresser et pour se détendre physiquement (arthrites, courbatures, etc…).
  • Enfin, il permet de disposer d’une meilleure qualité de sommeil.

Sauna à vapeur versus sauna infrarouge

A ce jour, il existe 2 techniques de sauna.

La première est celle originelle, c’est-à-dire à sauna vapeur.Le fonctionnement est lié à une poêle composée de pierres qui chauffe dans la cabine. En déposant régulièrement de l’eau, l’air va automatiquement se réchauffer et très largement s’humidifier.
De facto, une forte sudation s’ensuivra puisque la température va osciller entre 60 et 80 degrés Celsius.

La seconde n’est autre que la technologie du sauna infrarouge. Le fonctionnement est différent puisqu’il s’agit de plaques chauffantes qui font rayonner la chaleur dans toute la cabine. Celle-ci est moins humide, et la température moins élevée puisqu’elle est située entre 30 et 60 degrés Celsius.
L’avantage de cette technologie est que le sauna infrarouge chauffe beaucoup plus rapidement et élimine plus de toxines résiduelles.

Sauna : de 1 à 5 places, voire plus

Afin de combler les besoins de tous les consommateurs, sachez qu’il est possible de s’offrir un sauna au sein de son domicile. Qu’il s’agisse d’un modèle pour 1 personne, pour un couple ou pour une famille, de nombreuses possibilités sont proposées par différentes marques. Un spécialiste comme Sauna-Hammam pourrait vous renseigner dans les moindres détails.

Relativement facile à installer, un sauna peut s’imbriquer dans une grande salle de bain comme dans une pièce uniquement prévue à la détente.
D’un poids de 90 à 200 kilos selon les modèles, la grande majorité est fabriquée en épicéa du Canada ou en Cèdre, des bois réputés pour leur robustesse et leur qualité d’isolation.

Dès à présent, optez pour des instants de bien-être au sein même de votre domicile pour quelques milliers d’euros.