Départ en vacances : quid de la garde de son chien ?

5f1b065934208.jpeg

Dans la perspective de partir en vacance sans son chien, il convient de trouver un endroit ou le laisser. A cet effet, plusieurs options sont possibles.

Le confier à une famille d'accueil

Si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer avec votre chien, vous pouvez le confier à une famille d’accueil. Cette famille s’occupera de son entretien pendant votre absence. L’avantage avec cette option, c’est que la famille dispose déjà d’un chien et accueille régulièrement d’autres. Votre chien aura ainsi de la compagnie et ne sentira pas trop seul en votre absence. L’inconvénient est que si votre chien n’est pas sociable et s’il ne supporte pas ses congénères, la situation sera difficile à gérer.

Les visites à domicile

Vous avez aussi la possibilité de faire appel à une personne pour garder votre chien en votre absence. Ce dernier fera des visites quotidiennes à domicile pour s’occuper du chien. Il sera chargé particulièrement de lui donner à manger et à boire, de le faire promener et de s’assurer de son bien-être. Le nombre de visites varie en fonction des habitudes du chien.

Echange de garde d'animaux

Vous pouvez aussi vous renseigner dans votre entourage pour voir s’il y a un propriétaire d’animal qui envisage de voyager. Si vous n’avez pas les mêmes calendriers de départ, ce dernier peut s’occuper de votre chien pendant votre absence. Le moment venu quand ce dernier voudra partir, vous prendrez son animal sous votre garde jusqu’à son retour.

La garderie canine

Ce choix est parfaitement indiqué pour les chiens actifs et ceux qui supportent les autres animaux. Les garderies sont équipées afin que le chien se sente bien. En plus, des services supplémentaires sont proposés aux propriétaires. L’inconvénient ici, porte sur le budget qui est parfois conséquent. Avant de vous engager, assurez-vous que les chiens y sont bien traités. Vous pouvez à ce titre demander que ses photos vous soient envoyées régulièrement.

Separator image Publié dans Animaux.