Le référencement web, un casse-tête ?

Depuis le lancement d’internet il y a près de 20 ans (au grand public), les webmasters cherchent sans cesse à améliorer le référencement de leurs sites afin qu’ils soient bien classés sur les moteurs de recherche et plus particulièrement Google. Ces dernières années, le monde du référencement a connu de nombreuses mutations. Retour sur une compétence qui ne cesse d’évoluer au fil du temps.

L’histoire du référencement

En premier lieu, attardons nous sur l’histoire du référencement, car entre 1995, l’an 2000, 2010 et aujourd’hui, référencer un site internet n’a plus rien à voir. Il faut réellement faire appel à une entreprise de référencement pour obtenir un travail de qualité à présent.

Au tout début, il était possible de référencer son site internet en insistant sur un seul paramètre, à savoir la densité du mot-clé ciblé par page.

Si vous vendiez des piscines, il vous suffisait d’inscrire le plus de fois le mot « Acheter Piscine » pour être en 1ère position sur la 1ère page de Google. Certains petits malins se permettaient même d’écrire ce terme en blanc dans le fond d’une page web blanche…Ainsi ce mot-clé était inscrit des milliers de fois, ce qui maximisait la probabilité d’être bien placé.

Le page Rank et les liens entrants

Par la suite, les ingénieurs de Google ont imaginé un paramètre qui allait changer la face du référencement à tout jamais, il s’agissait du Page Rank. A cette époque, le « PR » comme le nomme les spécialistes était déterminé par un seul indicateur, à savoir le nombre liens entrants vers son site internet. Dans un premier temps, il fallait disposer du plus de liens entrants, même de sites n’ayant rien à voir avec celui géré.
Par exemple, toujours concernant les piscines, les liens pouvaient provenir de sites proposant des vêtements ou évoquant la teinture pour les caniches, l’important était d’avoir des liens. Prenant en considération les abus, Google a donc obligé les liens à avoir un rapport avec le site. Ainsi, toujours pour les piscines, les liens devaient évoquer les vacances, le matériel de piscine, les maillots de bain ou encore des structures gonflables.

L’avènement du contenu

Les abus se sont toutefois multipliés et Google a dû mettre les bouchées-doubles afin que les résultats de recherche des internautes soient pertinents et non truffés de sites ayant triché et dont le contenu était très pauvre. A ce titre, les ingénieurs de Mountain View mirent l’accent sur le contenu. Dorénavant, tous les contenus devaient être uniques et structurés (paragraphe, mot en gras, mot en italique, lien avec d’autres articles du site, etc…).

A ce jour, pour être bien référencé, il est nécessaire de disposer d’un contenu de grande qualité et de seulement quelques liens, mais uniquement en rapport avec son activité. La qualité prime désormais sur la quantité, ce qui permet aux internautes d’être bien mieux informés grâce à des résultats pertinents.

Enfin, les réseaux sociaux jouent aussi leur jeu puisque les contenus populaires (partagés et aimés) sont récompensés par Google en matière de positionnement.

Separator image Publié dans Geek.