Reconnaitre les symptômes d’une bronchite chez le chien

chien-malade

Le chien, tout comme les humains, peut souffrir de bronchite. Il s’agit tout simplement d’une inflammation des bronches. Votre chien souffrira alors d’un mal de gorge et de la toux. 

Les types de bronchite chez le chien

Il faut savoir que les bronches de votre animal soit sont très sensibles. Ils peuvent, par conséquent, s’irriter et s’enflammer très facilement. Mais il existe deux types d’inflammation des bronches chez le chien. Dans le cas d’un chien qui souffre régulièrement de ce problème, il s’agira alors d’une bronchite chronique. Cela voudra donc dire que les organes respiratoires de votre ami à quatre pattes sont en mauvais état. 

Cependant, il est aussi fort possible qu’il souffre de cette maladie à la suite d’une infection ou une allergie. Mais dans tous les cas, il est essentiel de traiter ce problème à temps. Ainsi, il sera beaucoup plus simple de limiter les risques d’une évolution de trouble respiratoire permanent.

Comment est-ce que le chien peut attraper une bronchite ?

Dans ce même ordre d’idée, il faut savoir que l’irritation des bronches est souvent déclenchée par plusieurs facteurs. Effectivement, la fumée des cigarettes, des produits chimiques comme des sprays. Mais une trop grande exposition à certains produits nocifs peut aussi se transformer en une bronchite chronique surtout si votre chien souffre d’allergie. 

Par ailleurs, il est aussi possible que des virus puissent attaquer les bronches et le système respiratoire. Et si vous avez des chiots, il vous faudra redoubler de vigilance, car ces derniers peuvent attraper la toux du chenil. Cette dernière est une maladie virale qui est très contagieuse et peut vite se transformer en bronchite. Il est aussi probable que sur le long terme, votre animal puisse souffrir des séquelles respiratoires importantes.

Agir rapidement pour limiter l’aggravation de la maladie

En outre, il est primordial d’agir rapidement dès les premiers symptômes. Cela peut limiter une aggravation de la maladie ainsi que l’apparition de certaines séquelles. Par conséquent, le mieux est d’agir rapidement si votre animal commence à tousser, s’il sécrète beaucoup de muqueuses, en cas de déshydratation et de manque d’appétit. 

Si vous voyez que votre chien présente des symptômes évoqués plus haut, il vaudrait mieux l’emmener rapidement chez le vétérinaire. Ce dernier sera alors en mesure de bien identifier la cause de la maladie et il lui prescrira un traitement adapté.  

 

Separator image Publié dans Animaux.