Attribution des points ATP

Beaucoup d’entre nous se demandent comment sont calculés les points au niveau du classement ATP.

En effet, le fonctionnement du classement des meilleurs joueurs de tennis au monde ne paraît simple au premier abord.
En y regardant de plus près pourtant, ça n’est pas si compliqué, il suffit juste de comprendre certaines choses.

Différentes catégories de tournoi

Dans un premier temps, il faut distinguer les différentes catégories de tournoi qui ont lieu chaque année.

Ainsi, en fonction de chaque catégorie, le nombre de points ne sera pas le même. Certains tournois valent donc plus que d’autres, voici une classification :

  • Grand Chelem (Open d’Australie, Roland Garros, Wimbledon, US Open), chacun représente au total 2000 points pour le vainqueur
  • Master de tennis: tournoi se déroulant fin d’année et regroupant les 8 premiers mondiaux, il représente 1500 points maximum (chaque victoire de poule = 200 points, victoire en demi = 400 points et victoire finale = 500 points)
  • Masters 1000 (9 tournois en tout), chacun représente 1000 points pour le vainqueur
  • ATP 500 Series (11), 500 points pour le vainqueur
  • ATP 250 Series (40), 250 points pour le vainqueur
  • ATP Challenger Tour (115), entre 50 et 125 points pour le vainqueur en fonction de la récompense du tournoi
  • Futures (420), entre 12 et 24 points
  • Coupe Davis, tournoi par équipe et par pays, 625 points maximum

De plus, plus un joueur va loin dans un tournoi et plus il gagne de points.

Un calcul sur deux années

Là où ça devient plus compliqué, c’est que le calcul des points pour chaque tennisman, prend en compte les résultats de l’année en cours mais également ceux de l’année précédente. Plus précisément, lorsqu’un joueur débute un tournoi, on calculera les points obtenus à la fin de ce tournoi en fonction de son résultat, mais on prendra également en compte le résultat qu’il avait obtenu l’année dernière pour ce même tournoi.

Il peut donc perdre des points au lieu d’en gagner s’il fait moins bien que l’année précédente.

Par exemple, si un joueur gagne Wimbledon, il gagne 2000 points. Cependant, à ces 2000 points vont être enlevés les points qu’il avait obtenus l’année dernière pour ce même tournoi.

Donc, s’il n’avait pas pu participer au tournoi, il gagne au final 2000 points, mais s’il est tenant du titre, il ne gagne aucun point mais n’en perd pas (2000-2000 = 0).

Separator image Publié dans Sport.