Nadal sera-t-il en forme pour Roland Garros ?

Alors que Roland Garros approche à grands pas (chassés), l’espagnol Rafael Nadal, le roi de la terre battue et ses 9 titres aux internationaux de Paris, semble connaître son pire début de saison depuis plusieurs années. Cependant, tous les amateurs de tennis savent qu’il ne faut jamais l’enterrer trop tôt et que ce n’est pas la première fois que le joueur réussit finalement à retrouver la forme pour son tournoi préféré.

Des ennuis physiques

La particularité du tennis de Nadal, ce qui lui a permis d’arriver à un tel niveau, c’est de donner énormément au niveau de son physique. Si pendant de nombreuses années ce tennis très physique lui a permis de faire partie des trois premiers mondiaux et d’enchaîner les succès, il semblerait que le corps commence à ne plus suivre la cadence. Cela parait normal tant il en demande que ce soit au niveau de ses courses que de ses gestes. Ainsi, cela fait désormais 2-3ans qu’il se blesse et loupe une grande partie de la fin de saison.

Cette année encore, alors que la saison sur terre battue débute, il arrive après une fin d’année 2014 difficile avec notamment une blessure et une opération de l’appendicite. Malgré la trêve hivernale, il n’a pas vraiment eu le temps de récupérer depuis le début d’année. Et s’il ne semble plus blessé, mais il n’a toujours pas retrouvé ni son mental ni sa régularité dans le jeu. De plus, il n’a gagné qu’un seul titre en 2015 pour le moment, et il s’agit d’un ATP 250, celui de Buenos Aires.

La terre battue, un indicateur pour Nadal

Alors que la saison sur terre battue vient de débuter, elle va être un indicateur de la forme réelle du joueur espagnol. Il s’est fait éliminé de son dernier tournoi, le master 1000 de Miami, au troisième tour face à Verdasco contre qu’il n’avait alors que perdu une seule fois en 14 rencontres.

Cependant, il faut rester prudent, car Nadal reste le maître incontesté de la terre battue ces dix dernières années, et peut-être de tous les temps, même s’il est difficile de comparer les époques. Le tournoi de Monte-Carlo, suivi de Madrid et de Rome seront donc de bons indicateurs de l’état de forme de Nadal, avant que ne débute Roland Garros. Et connaissant le joueur, il ne serait pas surprenant qu’il mont en puissant tout au long de ces 3 tournois pour ensuite ravir un 10ème Roland Garros.

Separator image Publié dans Sport.