Le recyclage : une priorité nationale

poubelle-ville

La hausse du prix des matières premières, conjuguée avec l’épuisement programmes de ses réserves, ne laisse plus le choix aux pays industrialisés comme la France. Le recyclage est une priorité qui doit s’inscrire dans une stratégie nationale de transition écologique. Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) dresse une liste de pistes à explorer pour gérer au mieux les ressources. Cela passera nécessairement par le recyclage et l’éco-conception.

Réparer et recycler

Selon le Cese, le constat est alarmant : la consommation de matières premières a connu une augmentation exponentielle, passant d’un facteur de 1 à 10 durant le 20e siècle et elle devrait être multipliée par 3 d’ici les 40 prochaines années.

Il est donc temps d’agir différemment et de changer de modèle économique. L’étude menée par le Cese préconise ainsi de rallonger la durée de vie des produits et d’encourager leur réemploi.
En effet, les industriels ont adopté la stratégie d’une courte durée de vie de leurs produits, incitant à renouveler le matériel plus fréquemment. Du côté des consommateurs, cette tendance a été généralisée et la réparation du matériel n’est désormais plus un réflexe. Les Français préfèrent jeter que réparer : une fâcheuse habitude qui a de lourdes conséquences sur l’environnement.
Et non seulement les Français jettent leur matériel, sans le recycler, mais en plus ils exportent leurs déchets à l’étranger. Conséquence : la France perd l’occasion de garder sur sols les précieux métaux rares et se prive ainsi d’une activité génératrice de revenus.

L’éco-conception

L’autre préconisation de la Cese est l’éco-conception : concevoir des produits en réfléchissant d’abord sur leur coût de recyclage et la façon d’intégrer des matériaux recyclés dans la chaine de fabrication.
Dans un pays qui se veut promoteur des nouvelles technologies, de l’innovation et de la protection de l’environnement, le mode de conception des produits français devrait être l’éco-conception. Or les industriels conçoivent toujours leurs produits selon une optique de bas-coûts et de rendement. Pourtant, dans une vision à long terme, l’éco-conception serait un pari gagnant, au retour sur investissement important.