Agriculture, syndicalisation, politique, Crédit Agricole : l’expérience de Jean Marie Sander

À près de 65 ans, il est légitime que Jean Marie Sander ait eu l’occasion d’explorer de nombreux domaines professionnels. En effet, celui qui a été durant 4 ans le dirigeant de la holding Crédit Agricole SA est passé par plusieurs étapes tout au long de sa vie, au niveau professionnel, après avoir fait ses débuts au sein de la ferme familiale. Bien que celui-ci soit agriculteur à la base, il fut rapidement pris d’un besoin de s’engager et de représenter ses pairs, c’est probablement ce qui l’a poussé ensuite à se syndicaliser puis à entrer en politique.

Bien que la ferme familiale n’ait représenté qu’une partie de sa vie professionnelle, il a commencé par s’engager auprès de personnes de ce domaine en particulier au préalable, avant d’étendre ses compétences à des degrés plus généraux.

Avant sa vie politique

Comme nous l’évoquions au préalable, Jean Marie Sander, alsacien d’origine et étant né dans le village d’Ohlungen, a pris à sa majorité la tête de la ferme familiale, cultivant du houblon entre autres. Mais ce n’est pas cette exploitation agricole qui le passionne dans ce domaine. Celui-ci se trouve rapidement des qualités de leaders et se syndicalise. Il rejoint au début des années 70 les JA ou Jeunes Agriculteurs.
Rapidement il prend la tête des JA du Bas-Rhin, en 1972, mais sa vie syndicale ne s’arrête pas là. Un peu plus tard, en 1985, il sera élu à la tête de la FDSEA-67. Enfin, à partir de 1989 et jusqu’en 1993, il prendra la tête de la chambre régionale d’agriculture d’Alsace.

Politique et banque

Son parcours politique va débuter un peu plus tard. C’est en 1983 qu’il décide en effet de s’engager au sein de son village d’origine, Ohlungen. Il deviendra en premier lieu d’adjoint au maire de la ville. En 1995 en revanche, soit 12 ans plus tard, il va atteindre la consécration en étant élu maire de la commune. Et c’est également en 1995 que Jean Marie Sander deviendra suppléant du député RPR de la circonscription Bernard Schreiner. Concernant le restant de sa vie politique, elle se poursuivra en 1998 et jusqu’en 2007. Il prendra à cette période la présidence du Conseil Economique et Social d’Alsace.

C’est aussi durant les années 90 que celui-ci débutera au Crédit Agricole, tout d’abord en rejoignant la Caisse régionale Alsace-Vosges en 1993. Par la suite, il occupera va occuper la présidence de la Fédération nationale de cette entreprise, entre 2003 et 2010. Puis il va occuper le poste que nous lui connaissons plus particulièrement, en 2010, au mois de mai, et jusqu’en 2014, puisqu’il deviendra le président de Crédit Agricole SA. Au mois de décembre 2014, il sera remercié suite à une crise au sein de l’entreprise.

Separator image Publié dans Finance.