Demander un prêt immobilier

Sur le marché des crédits, on distingue deux grandes familles : les crédits à la consommation et les prêts immobiliers. Dans cet article nous allons nous intéresser aux seconds, les premiers étant évoqués dans un autre article. Comme l’indique son nom, un prêt immobilier est fait pour financer un bien immobilier. Nous allons revenir sur cette notion de bien immobilier. Nous évoquerons également les principales caractéristiques de ce type d’emprunt, mais aussi les conseils et quelques astuces à connaître. Si vous avez l’intention de faire une demande de crédit immobilier, cet article devrait vous aider à optimiser votre dossier et à faire le bon choix.

Qu’est-ce qu’un bien immobilier ?

Au niveau des crédits nous distinguons les biens de consommation des biens immobiliers. Les biens de consommation sont tous ceux qui n’appartiennent pas à la catégorie des biens immobiliers. Ces derniers sont par définition des biens que l’on ne peut pas déplacer. Plus précisément, en matière de crédit les biens immobiliers sont les suivants : un terrain, un bâtiment, une partie d’un bâtiment, une SCPI et des travaux (rénovation, etc.). Le bâtiment peut être un logement principal, une résidence secondaire, un local, un logement locatif…

Par contre, les services ne sont pas considérés comme des biens immobiliers, mais comme liés à la consommation.

Affecté à un projet précis

Si dans les crédits à la consommation nous distinguons ceux qui sont affectés de ceux qui ne le sont pas, pour les prêts immobiliers, le projet doit être défini dès le départ. Il est impossible d’emprunter un capital sous forme de crédit immobilier sans définir en détail ce que vont financer ces fonds. En ce sens, le crédit immobilier peut être considéré comme affecté même si ce terme n’est utilisé que pour ceux de consommation.

En général, un crédit immobilier entraine un capital supérieur à celui d’un prêt de consommation. Il présente donc plus de risque pour le créancier. Celui-ci va être plus vigilant et moins souple. Un apport personnel est d’ailleurs très souvent exigé. Il s’agit du montant que l’emprunteur va mettre directement de sa poche et qui va permettre de réduire le montant de l’emprunt. Très souvent, cet apport doit être de 10 % minimum. Cependant, toutes les banques ne l’imposent pas, surtout pour des prêts immobiliers d’un montant faible ou lorsque l’emprunteur présente des revenus élevés.

Les caractéristiques du prêt immobilier

Il n’existe pas de limite dans le montant d’un prêt immobilier. Cependant, comme pour n’importe quel crédit, le créancier va étudier la situation financière et professionnelle du demandeur. Il est plus facile d’obtenir un emprunt lorsque nos revenus sont élevés et que nous avons un CDI. L’établissement de crédit va également veiller à ce que le taux d’endettement ne dépasse pas les 33 %. Ce taux correspond à la part des dépenses mensuelles par rapport aux revenus disponibles mensuels. Il ne faut pas que ces dépenses excèdent 33 % des revenus.

Concernant la durée d’un emprunt immobilier, celle-ci est en moyenne plus longue que pour un crédit à la consommation puisque le montant est généralement plus élevé. Cette durée va dépendre de l’apport personnel, du montant de l’emprunt, des revenus de la personne et des mensualités. Elle peut aller au-delà de 30 ans, même si cela est de plus en plus rare. Le taux du crédit immobilier varie selon les années et de la demande. Dans certains cas, il est possible d’avoir un taux zéro.

Sachez que lorsque vous avez choisi le prêt immobilier vous bénéficiez d’un délai de réflexion de 10 jours à partir de la réception de l’offre. Une fois ces 10 jours passés, vous devez accepter ou refuser l’offre. Vous ne pouvez pas le faire avant, car vous êtes obligé de respecter ce délai.

Un investissement sur le long terme

L’immobilier reste l’un des meilleurs placements. Il s’agit avant tout d’un investissement sur le long terme. Néanmoins, il faut distinguer les différentes formes d’investissements immobiliers. Pour la plupart des cas, le prêt immobilier permet avant tout de devenir propriétaire de sa résidence principale. Au lieu de devoir payer chaque mois un loyer, la personne va payer des mensualités, mais le bien sera à elle. Ainsi, elle pourra toujours le vendre le jour où elle en a envie. En plus, le marché immobilier perd rarement de sa valeur et permet de réaliser une plus-value lors de la revente. Idem lorsqu’il s’agit d’un local pour sa société ou d’une résidence secondaire.

Pour d’autres un prêt immobilier permet d’investir dans un placement rémunérateur. Au lieu d’acheter le bien pour y habiter ou y placer son entreprise, l’emprunteur va le louer à un locataire. Il va ainsi toucher une rémunération grâce au loyer payé par le locataire. Ce bien loué peut-être un logement à l’année, un logement pour des courtes durées, un local pour une société ou un parking. Grâce au loyer, le propriétaire va pouvoir rembourser plus facilement son emprunt. De plus, il pourra revendre le bien au moment venu. Certaines personnes réussissent à vivre de leurs rentes obtenues en louant les différents biens immobiliers qu’elles possèdent.

Préparer son dossier

Un prêt immobilier n’est pas quelque chose auquel nous souscrivons du jour au lendemain sans y avoir réfléchi. Il ne s’agit pas d’une nécessité urgente. Il s’agit d’un projet auquel nous réfléchissions depuis longtemps. Il ne faut pas se précipiter. Plus précisément, nous vous conseillons de bien préparer votre prêt immobilier. Par exemple, vous savez que vous allez acheter un bien immobilier dans les 2 à 3 ans, vous pouvez commencer à vous constituer un apport le plus tôt possible afin de réduire le montant que vous emprunterez et donc le coût du crédit. Ce laps de temps doit également vous permettre de trouver le bien immobilier que vous désirez acheter. Ensuite, il faudra comparer les différentes offres de prêt pour choisir celle qui est la plus intéressante à vos yeux. Veillez à présenter une situation professionnelle stable (CDI), et à montrer que vous savez gérer votre budget (absence de découverts).

Profiter des aides

Il existe plusieurs aides disponibles pour l’achat d’un bien immobilier. Les principales sont les suivantes : prêt action logement, PTZ Plus, prêt immobilier fonctionnaire, prêt Paris logement, prêt accession sociale, prêt épargne logement, et prêt conventionné. Sans oublier la loi Pinel. Pour chacune d’entre elles, des conditions spécifiques sont exigées pour en bénéficier. Si vous rentrez dans ces conditions vous pourrez profiter d’une déduction sur vos impôts, d’un taux réduit ou d’une aide financière.

Separator image Publié dans Finance.