LOI PINEL, les 7 pièges à éviter

Vous avez entendu parler de la Loi Pinel ? Ce Dispositif vous intéresse, vous envisagez d’investir ?

Nos conseils pour éviter 7 pièges majeurs

  1. N’oubliez pas que l’investissement Pinel est un investissement sur la durée

L’engagement de location de la loi Pinel est une condition à l’obtention de la réduction d’impôt. Si vous ne respectez pas cet engagement, vous devrez alors rembourser les économies d’impôt dont vous avez bénéficié.

Ainsi avant de s’engager dans ce processus, réfléchissez bien. Vous vous engagez à louer le bien pendant une durée minimale de 6 années.

  1. N’achetez pas n’importe où

La loi Pinel prévoit des zones dites Pinel. Ces zones sont tellement étendues qu’il est aujourd’hui possible d’investir dans beaucoup d’endroit en métropole mais aussi dans les Départements et collectivités d’outre-mer.

Avant d’investir, n’oubliez pas que vous devez choisir un bien Pinel dans une zone où il sera loué facilement. Votre but est de louer le bien afin de bénéficier de revenus supplémentaires et de rembourser votre crédit (car il est beaucoup plus intéressant de financer son bien Pinel à crédit).

Ainsi, bien que la loi Pinel permette de bénéficier du dispositif Pinel en investissant à Wallis et Futuna, hormis pour des raisons affectives, il est déconseillé d’investir là bas.

  1. N’oubliez pas les nombreux plafonnements de la loi Pinel

La loi Pinel prévoit plusieurs plafonnements. Il y a tout d’abord le plafonnement de la base de la réduction d’impôt qui est de 300 000 euros. Vous pouvez acheter un bien immobilier pour 400 000 euros mais seuls 300 000 euros rentreront dans la base de calcul de la réduction d’impôt. Le prix au mètre carré est limité à 5 500 euros.

Même si depuis le premier janvier 2015 il est possible de louer à un ascendant ou à un descendant qui dispose d’un foyer fiscal distinct, dans les autres cas, les ressources des locataires sont plafonnées. Ainsi, si vous louez vous même directement le bien Pinel, assurez vous que votre locataire rentre bien dans les tranches de ressources posées par la loi Pinel.

Enfin suivant les zones Pinel, le plafond du loyer au mètre carré n’est pas le même. Il est possible de louer plus cher dans certaines zones plutôt que d’autres.

  1. L’investissement par la voie des SCPI Pinel, une possibilité à ne pas négliger

La plupart des gens aujourd’hui ne connaissent pas bien les SCPI (société civile de placement immobilier) et pensent qu’investir dedans ce n’est pas investir dans la pierre comme ça serait le cas avec un investissement Pinel direct. Or les SCPI Pinel sont des sociétés qui investissent dans un patrimoine immobilier. La gestion est faite par des professionnels qui se chargent pour vous de louer le patrimoine immobilier et de recouvrer les loyers.

Souscrire à une SCPI Pinel permet de bénéficier des mêmes réductions d’impôt que l’investissement direct. L’avantage de la SCPI est que vous n’avez pas à vous occuper de la gestion du bien immobilier. Vous percevrez trimestriellement des revenus locatifs.

Enfin un autre avantage de la SCPI Pinel est que celle-ci est accessible aux personnes qui souhaitent investir une somme d’argent qui ne leur permet pas d’acheter un bien immobilier en direct.

  1. Privilégiez le neuf à l’ancien

Il est conseillé de privilégier les biens immobiliers neufs plutôt qu’anciens. En effet, la loi Pinel impose le respect de normes techniques. Celles-ci sont systématiques sur les immeubles neufs. En revanche, en achetant un bien ancien, des travaux seront surement à prévoir afin que votre bien immobilier respecte les normes techniques.

La Loi Pinel prévoit un engagement de location qui est assez long. Si vous achetez un bien immobilier neuf, vous n’aurez pas de travaux à prévoir durant les prochaines années.

  1. La réduction d’impôt permise par la loi Pinel entre dans le champ des niches fiscales

La réduction d’impôt permise par la loi Pinel est très alléchante. Il ne faut cependant pas oublier que cette réduction d’impôt rentre dans le plafonnement des niches fiscales de 10 000 euros par an.

  1. Faites-vous conseiller par un professionnel indépendant

La Loi Pinel permet certes de bénéficier d’une réduction d’impôt diffuse mais en contrepartie vous devez effectuer un investissement immobilier. Cet investissement sur le long terme n’est pas à prendre à la légère. Afin de vous aidez à choisir un investissement locatif rentable, il est important de bien se faire conseiller par un professionnel indépendant (ne demandez pas conseil auprès du promoteur immobilier du coin qui ne cherchera qu’à vous vendre ses lots).

Le conseiller indépendant vous aidera à choisir votre bien, réaliser votre déclaration et vous donnera tous les conseils nécessaires.

Separator image Publié dans Finance.