Assurance soleil

soleil

Une assurance soleil, l’idée peut paraître étrange. Pourtant, plusieurs organismes de vacances proposent ce genre d’assurance à leur clientèle. L’objectif est de se prémunir face à aux journées de mauvais temps.

Bon ou mauvais temps ?

Tout le monde espère, lorsqu’il part en vacances, qu’il va faire beau, c’est-à-dire que le soleil va être au rendez-vous ainsi que la température. Cependant, la seule solution est de se fier à la météo et aux prévisions. Le problème c’est que cette solution n’est en rien sûre à 100 %. Une prévision de ciel ensoleillé peut très bien être un orage intense dans la réalité.

Bien sûr, la météo permet tout de même d’avoir une idée des probabilités les plus fortes, mais elle n’est en aucun cas une science sûre. Les vacances peuvent donc être gâchées par un temps exécrable. Quand on a dépensé une certaine somme d’argent pour partir, cela devient vraiment embêtant.

Prévoir contre le mauvais temps

L’assurance soleil va donc servir à apporter un minimum de garantie en cas de mauvais temps. Plus précisément, en souscrivant à une telle assurance il sera possible d’obtenir un dédommagement financier s’il ne fait pas beau. Autrement dit, vous pouvez partir l’esprit tranquille, car si vos vacances sont gâchées par de la pluie elles seront alors remboursées. Le montant du remboursement va dépendre du nombre de journées considérées comme non ensoleillées.

Dans tous les cas une assurance soleil va vous permettre d’anticiper au mieux les risques de mauvais temps. Cela n’empêche pas bien évidemment la pluie de tomber et vos vacances d’être gâchées, mais vous aurez au moins la satisfaction d’être remboursé. L’argent récupéré pourra par exemple vous servir à en organiser de nouvelles.

Une assurance pas obligatoire, mais conseillée

L’assurance soleil n’est en aucun cas obligatoire. Elle est d’ailleurs inutile pour certaines destinations où le risque de pluie est minime. Par contre, pour des destinations où le mauvais peut faire son apparition, une telle assurance est plus que conseillée. C’est sûr qu’elle n’est pas gratuite, mais il faut prendre ça comme faisant partie du prix du voyage. Personne ne vous souhaite d’avoir un mauvais temps durant vos vacances, mais si jamais cela vous arrive, vous serez satisfait de bénéficier d’un dédommagement à la hauteur.

Bien lire les conditions

Si une telle assurance vous intéresse, vous allez pouvoir faire votre choix parmi différents organismes de voyages ou directement auprès d’une assurance. L’important est de comparer les différentes offres afin de déterminer laquelle est la plus intéressante pour vous. Surtout, pensez à bien lire en détail les conditions de chaque assurance soleil. En effet, il se peut que tel ou tel pays ne soit pas pris en compte par exemple. De même, cette assurance n’intervient pas dès qu’il pleut, mais à partir du moment où certaines limites sont atteintes.

Comment on est remboursé par une assurance soleil ?

L’assurance soleil fonctionne dans le fond comme n’importe quelle autre assurance. Cela signifie qu’elle intervient lorsque les conditions évoquées dans le contrat sont atteintes. Dans ce cas la personne ayant souscrit à cette assurance soleil, va percevoir le remboursement en entier ou en partie du voyage, en fonction des jours de mauvais temps.

Souscrire à l’offre

Dans un premier temps, pour pouvoir profiter de l’assurance soleil, il faut préalablement y avoir souscrit. Si cela peut paraître évident, il faut savoir que comme pour n’importe quelle assurance, une fois que les dégâts sont arrivés, il est trop tard pour souscrire à l’assurance pour espérer un dédommagement sur ces dégâts.

Il est donc extrêmement important de bien anticiper et de prendre une assurance soleil avant son départ. En règle générale cela se fait lors de la réservation du voyage dans une agence. La souscription à l’assurance soleil se fait bien sûr en contrepartie d’un paiement durant la période du voyage. Une fois celui-ci terminé, l’assurance arrête automatiquement d’agir.

Les conditions

Pour que l’assurance agisse et vous rembourse, il faut que les conditions indiquées dans le contrat aient été atteintes. Pour une assurance soleil, cela se traduit par un nombre d’heures maximum de soleil par jour. Si le nombre d’heures de soleil d’une journée de vacances est inférieur au palier ainsi indiqué dans le contrat. L’assurance soleil interviendra et remboursera les heures la journée.

Ce nombre d’heures va dépendre de la société d’assurance proposant la prestation. Dans la plupart des cas, il faut qu’il y ait eu 2h maximum de soleil dans la journée. Cependant, ces 2h n’ont pas besoin d’être consécutives et peuvent très bien être éparpillée dans la journée. A savoir qu’une journée entre 10h du matin et 18 h du soir. Autrement dit avant 10h et après 18h l’assurance n’intervient pas.

Un remboursement automatique

Si vous atteignez ces mauvaises conditions durant vos vacances, normalement vous n‘avez pas à réclamer le dédommagement. En effet, celui-ci devrait se faire automatiquement. La société d’assurance qui vous rembourse se base sur les données météo d’un organisme. Il s’agit le plus souvent de Métésat2. La société d’assurance sait alors immédiatement s’il a fait beau ou mauvais temps tel ou tel jour. Tout ceci est calculé automatiquement. Vous devriez alors recevoir les remboursements correspondants.

Si vous n’avez rien reçu au bout d’un mois, vous pouvez les réclamer auprès de la société d’assurance. Mais normalement, si les conditions sont atteintes, cela ne devrait pas avoir lieu. Le montant remboursé va dépendre de l’organisme proposant l’assurance soleil. Il en est de même pour la période de vacance concernée. En effet, cette assurance soleil est généralement disponible dans certains pays et à une certaine saison. Par exemple, si vous partez en Angleterre en plein hiver, cette assurance ne sera pas disponible.

Comment souscrire à une assurance soleil ?

Envie de bénéficier d’une garantie en cas de mauvais temps lors de vos vacances ? Il suffit de souscrire à une assurance soleil. Étant donné qu’il ne s’agit pas de l’assurance la plus courante, vous ne la trouvez pas chez toutes les compagnies d’assurance. D’ailleurs, le mieux est de vous adresser à un organisme de voyage.

Auprès d’une agence de voyages

Du fait de sa particularité, l’assurance soleil va pouvoir être demandée auprès d’un organisme de voyage. Bien évidemment ce n’est pas lui qui va directement vous assurer, mais il va vous proposer des offres émanant d’une compagnie d’assurance avec qui il possède un partenariat. Le plus souvent, vous n’avez même pas besoin de demander, puisque c’est l’agence de voyages auprès de qui vous allez réserver votre séjour qui devrait vous proposer l’assurance Soleil.

Parmi les organismes de voyage proposant ce genre d’assurance, on peut citer le groupe de campings Sunêlia, Marmara ou Pierre & Vacances. Par contre en fonction de ces différents voyagistes, les conditions vont être différentes que ce soit au niveau de l’indemnité que des jours et heures considérées comme ensoleillées ou non ensoleillées. Néanmoins, la plupart de ces organismes se réfèrent aux données collectées par le satellite Météosat 2 pour connaître les conditions climatiques de votre lieu de vacances.

Un concept imaginé par Aon France

C’est le courtier en assurance Aon France qui a eu l’idée de l’assurance soleil. Pour ceux qui ne le connaissent pas ce courtier, il est spécialisé dans un grand nombre de domaines d’assurances. Vous y trouvez des solutions spécifiques aux entreprises, d’autres pour la protection sociale, mais aussi des conseils et des courtages en réassurance ainsi qu’en gestion des risques et dans divers autres domaines d’assurance : risque client, responsabilité civile, construction…

Aon France propose donc ses services aux voyagistes afin qu’ils puissent proposer à leur client une assurance soleil. Cette solution s’appelle « Weather Engine ». Celle-ci permet donc à des professionnels de proposer une assurance temps conforme à leurs clients. L’organisme de voyage doit transmettre les destinations et les dates de séjour des clients ayant souscrit à la garantie soleil. Puis, grâce à Météosat 2 l’ensoleillement va être mesuré et comparé aux données des clients. Puis, le client sera remboursé en fonction des conditions du contrat.

Comparer les offres

Si vous avez pour objectif de souscrire à une assurance soleil, vous devez la prendre en compte dès le départ lorsque vous recherchez un voyagiste pour votre séjour. En effet, cette garantie soleil va être un élément qui doit entrer dans la comparaison que vous allez faire des différentes offres disponibles.

Il est impératif d’effectuer une comparaison afin de trouver l’organisme de voyages qui propose l’offre la plus intéressante pour votre séjour. Cette comparaison doit prendre en compte le prix total du voyage, mais aussi les différentes autres caractéristiques : conditions de l’assurance soleil, qualité du lieu de résidence, les options en plus et les divers autres éléments pouvant être proposés par tel ou tel voyagiste. N’hésitez donc pas à faire un tour des offres avant de faire votre choix.

Les conditions météo indispensables à la garantie soleil

Souscrire à une assurance soleil, c’est obtenir un minimum de garantie en cas de mauvais temps durant les vacances. Si jamais les mauvaises conditions sont atteintes, alors l’assurance sera active et permettra d’obtenir le remboursement de la ou les journées de mauvais temps.

Des horaires précis

Dans un premier temps il faut savoir que cette assurance soleil fonctionne selon des horaires bien précis. En effet, elle permet de couvrir les jours de mauvais temps. Il parait donc indispensable de définir ce que sont ces jours de mauvais temps. Les voyagistes utilisent le même système basé sur les données de Météosat 2. Pour que la garantie soleil soit prise en compte, il faut qu’il y ait eu au mieux 2h de soleil seulement dans la journée.

Plus précisément, par « journée », la garantie entend de 10h du matin à 18h le soir. Autrement dit, si durant cette période il y a eu moins de 2h de soleil, l’assurance soleil sera fonctionnelle ? Néanmoins, il faut également préciser que ces 2h ne sont pas consécutives. Si la journée alterne entre grosses averses et éclaircis, mais qu’au final il y a eu plus de 2h de soleil, l’assurance ne fonctionne pas. Il est important de bien lire les conditions du contrat avant de souscrire à une assurance soleil.

En fonction de l’organisme de voyage

Les caractéristiques de l’assurance soleil vont dépendre en partie de l’organisme de voyage chez qui vous allez y souscrire. Les périodes et les endroits bénéficiant de cette assurance seront donc différents en fonction du voyagiste. Par exemple, chez Marmara cette assurance soleil est disponible de la période allant du 29 octobre au 21 mars, et donc pas durant les vacances d’été. De même, pour certains voyagistes l’assurance fonctionne lorsqu’un certain nombre de jours sur l’ensemble du séjour sont considérés comme mauvais. En dessous, la personne ne touchera rien, même si une journée complète a été gâchée par la pluie ou les orages.

Pensez donc à bien étudier les différentes offres en les comparants. Si vous désirez souscrire à une telle assurance, il faut que vous la preniez en compte dans vos éléments influençant votre choix final. En regardant de plus près chaque offre, vous êtes sûr de choisir celle qui vous convient le mieux.

Des prévisions pas toujours exactes

Lorsque l’on réserve un voyage à l’avance, il est impossible de savoir, ne serait-ce qu’une prévision du temps qu’il fera une fois là-bas. Certaines destinations sont tout de même plus propices au soleil que d’autres. Par exemple, en allant au Maroc vous avez nettement plus de chance d’avoir du beau temps et une forte chaleur qu’ne vous rendant en Ecosse. Malgré tout, la météo reste imprévisible. C’est pourquoi pour minimiser les pertes financières en cas de mauvais temps, l’assurance soleil est une solution particulièrement intéressante.

Le dédommagement proposé par l’assurance soleil

Une assurance soleil est proposée par certains organismes de voyages. L’objectif est d’apporter un dédommagement en cas de mauvais temps. Ce dédommagement va dépendre des conditions du contrat d’assurance et donc du voyagiste chez qui vous avez souscrit à la garantie soleil.

On espère tous du beau temps

Chacun d’entre nous, lorsqu’il part en vacance espère une chose, c’est qu’il fasse beau. Que l’on parte au soleil ou dans des endroits moins chauds, on souhaite que la pluie, la neige ou les orages ne soient pas au rendez-vous. Ces éléments naturels peuvent à eux seuls gâcher les vacances. Imaginez par exemple un orage qui dure pendant toute votre semaine en Espagne. Vous n’aurez même pas pu profiter des villages typiques du coin, de la mer et des autres paysages espagnols aux alentours. La seule chose à faire c’est de rester enfermé dans l’endroit que l’on a loué. C’est encore pire si vous avez opté pour le camping sous une tente. Il est vrai que certaines destinations sont plus susceptibles d’avoir du mauvais temps que d’autres. Par exemple, au Maghreb le risque de pluie en plein été est minime.

Cependant, en aucun cas on ne peut prévoir quelle sera la météo exacte. D’autant plus que lorsque l’on réserve on s’y prend généralement plusieurs mois à l’avance. Autrement dit, il ne reste plus qu’à espérer qu’il fasse beau.

Prévoir le pire

Espérer c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Or, s’il pleut une grande partie de vos vacances vous n’allez rien pouvoir faire, et on peut dire que l’argent que vous aurez dépensé pour partir risque d’être gâché. Il existe une solution pour parer à cette éventualité. Il s’agit de l’assurance soleil. Cette dernière n’empêchera pas le mauvais temps d’arriver. Par contre, elle vous permettra de recevoir un dédommagement. Celui-ci va dépendre des conditions du contrat.

Dans la plupart des cas, l’assurance soleil entre en fonction lorsque le soleil a été présent moins de 2h entre 10h du matin et 18 le soir. Dans ce cas, la journée est jugée perdue. En fonction du contrat un nombre minimum de journées perdues peut être exigé pour que l’assurance soleil soit utilisable.

Le dédommagement

Comme nous l’avons déjà précisé, le dédommagement va dépendre du contrat et donc de l’organisme de voyage auprès duquel vous avez souscrit à la garantie soleil. Néanmoins, il s’agit forcément d’un dédommagement financier. Cela signifie que votre séjour va être remboursé entièrement (ce qui arrive très rarement) ou en partie en fonction des caractéristiques du contrat et du nombre jours perdus.

On peut prendre comme exemple Pierre & Vacances. Cet organisme propose une assurance soleil qui coûte 69 €. Ce prix comprend également l’assurance annulation. Cette assurance sera fonctionnelle uniquement sur un séjour d’une semaine, au moins 4 jours sont jugés perdus. Auquel cas, la personne reçoit une indemnité de 150 €.

pluie

Separator image Publié dans Finance.