Les Français et leur pouvoir d’achat : les résultats de l’enquête CSA

infographie-cofidis

Cofidis révèle les résultats de l’enquête menée par l’institut de sondage CSA. Conclusion : bien qu’une grande majorité des Français semblent plutôt pessimistes quant à la conjoncture économique, ces derniers ne s’empêchent toutefois pas de songer à faire des projets nécessitant des investissements financiers importants. Petit décryptage.

Des perceptions en décalage avec les situations financières réelles

Les résultats de l’enquête CSA menée auprès de plus de 1000 personnes montrent que les Français ont une vision assez pessimiste de l’évolution de leur pouvoir d’achat, puisque 65% des Français jugent que leur pouvoir d’achat a diminué ces 6 derniers mois ; ce sentiment étant en augmentation de 6 points par rapport à l’année 2012. 48% des ouvriers, 36% des employés, et 8% des cadres et professions libérales jugent que leur pouvoir d’achat a baissé.

Mais si le sentiment de baisse du pouvoir d’achat est différent selon les catégories socioprofessionnelles, ce sentiment augmente inexorablement avec l’âge : 40% des 18-24 ans, 56% des 35-40 ans, et 80% des 80 ans et plus considèrent que leur pouvoir d’achat va diminuer l’année prochaine. Cette enquête montre donc que les ouvriers et les retraités constituent les catégories les plus à même de considérer le crédit de cofidis comme étant des solutions opportunes pour gérer leur situation financière.

Un pouvoir d’achat en berne

Ce sentiment de déclin du pouvoir d’achat des Français se trouve pourtant en contradiction avec la réalité d’une situation financière qui est en légère amélioration, puisque si 48% des personnes interrogées déclaraient avoir été à découvert au moins une fois dans l’année en 2012, en 2013, seuls 38% des Français déclaraient avoir été à découvert au moins une fois au cours de l’année.

Malgré ce sentiment de baisse de pouvoir d’achat, les Français ne s’empêchent toutefois pas de songer à leurs projets. En effet, prêt d’un Français sur deux prévoit d’entreprendre un projet nécessitant des dépenses importantes.
Les résultats de cette étude confirment ainsi l’avenir du rachat de crédit en tant qu’opération financière et en tant que secteur professionnel, puisque ce type de contrat constitue un moyen efficace de restructurer ses obligations pour envisager de nouvelles dépenses.

infographie Cofidis(1)

Separator image Publié dans Finance.